Les gangs armés tournent un clip de rap… sur le parking d'un supermarché

Les gangs armés tournent un clip de rap… sur le parking d'un supermarché

INSOLITE – Les faits remontent au 27 avril, sur le parking d'un supermarché de Saint-Priest, près de Lyon. Un groupe de jeunes tournait un clip de rap avec des armes factices sans autorisation.

Le service de sécurité n'en a pas cru ses yeux. Le dimanche 27 avril à 18 heures, onze jeunes âgés de 20 à 25 ans se rassemblent sur le parking du supermarché Auchan à Saint-Priest, près de Lyon. Selon le journal Le Progrès, ils sont armés d'armes de poing, d'armes d'épaule et même de katanas, ces longs sabres de samouraïs.

Les agents de sécurité, qui pensent assister à une scène de guerre des gangs, appellent immédiatement la police. Celle-ci débarque et s'aperçoit rapidement qu'il ne s'agit en réalité que du tournage d'un clip de rap ! Les jeunes, originaires de l'agglomération lyonnaises, sont loin d'être des délinquants. Ils s'arrêtent alors immédiatement et déposent les armes. Toutes sont factices, sauf les katanas.

"Cela aurait pu très mal finir"

En discutant avec le réalisateur du clip, les forces de l'ordre remarquent qu'aucune demande d'autorisation de filmer n'a été déposée. "Ils n'avaient prévenu personne, ni la préfecture, ni la police, ni le propriétaire des lieux. Cela aurait pu très mal finir si la police n'avait pas très vite compris qu'il s'agissait d'une mise en scène, affirme un policier à l'AFP. Ce genre d'intervention est fréquente et constitue un vrai souci. Elles peuvent prêter à confusion et engager la légitime défense."

Le réalisateur et le chanteur ont été entendus par les services de police et le parquet du tribunal de Lyon a décidé d'entamer des poursuites pour "participation armée à un attroupement" en raison de la méprise qu'est susceptible d'engendrer aux yeux du public l'utilisation d'armes factices. Ces dernières ont d'ailleurs été saisies puis détruites.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - "Excusez-moi, je me rends" : les détails de la reddition du fugitif des Cévennes

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.