"Les Juifs sont un peu le baromètre d'une situation"

France
DirectLCI
Gil Taïeb, vice-président du Crif, se demande si les attentats auraient pu être évités si au moment du meurtre d'Ilan Halimi, il y a neuf ans, "nous avions été quatre millions a défiler dans les rues". "Il faut faire la guerre aux jihadistes parce que les jihadistes veulent nous faire la guerre, nous le monde libre, pas nous les Juifs", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter