Les Londoniens entourés d'arbres consomment moins d'antidépresseurs

DirectLCI
Invité de LCI vendredi, le professeur Michel Lejoyeux, auteur du livre "Tout déprimé est un bien portant qui s'ignore" (Ed. Lattes), explique que le fait d'avoir beaucoup d'arbres dans sa rue joue sur la consommation d'antidépresseurs, d'après une étude réalisée à Londres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter