Les nantais vont pouvoir donner leur avis sur la Loire

Les nantais vont pouvoir donner leur avis sur la Loire
FRANCE

POLITIQUE – C’était l’un des engagements de la candidate socialiste Johanna Rolland : engager une grande réflexion sur la Loire et ses usages et y associer associations, experts mais aussi citoyens.

Organiser un "grand débat citoyen autour de la Loire et de ses usages". C’était l’une des promesses de la candidate socialiste Johanna Rolland. Six mois après l’élection municipale, le projet est en passe de se concrétiser . Une Commission du débat vient d’être installée et la consultation va être lancée en octobre prochain, d’après la Ville.

Pourquoi ce débat ?
C’est l’une des ambitions de Johanna Rolland, martelée durant sa campagne : il faut "reconquérir la Loire et lui redonner toute sa place", que ce soit dans les futurs grands projets urbains, les franchissements ou dans les animations, balades ou loisirs nautiques proposés. La métropole dispose en effet de 200 hectares traversés par la Loire à aménager. Qu’y faire ? Comment ? Pourquoi ? Cette stratégie de reconquête doit être menée par un panel de participants le plus large possible.

Comment va marcher ce débat ?
Il va être lancé en octobre, durer 8 mois et se veut "participatif et citoyen". Sur le papier, il s’agit "d’une concertation large au service du projet métropolitain pour élaborer une vision la plus partagée sur l’avenir de la Loire Métropolitaine et du cœur de la métropole". Dans la pratique, la mise en œuvre est encore floue. Mais la démarche doit associer "l’ensemble des acteurs concernés" (associations, forces économiques et scientifiques, artistes…), et "solliciter fortement les citoyens à prendre part aux échanges". Le tout devant permettre aux élus de prendre "les décisions pertinentes pour le cœur de la métropole". Le débat sera centré sur 4 thèmes : la Loire côté pratiques et usages, côté économie et écologique, mobilités et les franchissements et l’attractivité et la qualité urbaine. Le contenu des échanges sera publié tout au long du processus, sur un site Internet.

Qui va mettre en œuvre le débat ?
Il va être chapeauté par une Commission mixte et indépendante qui "garantira les principes et valeurs démocratiques", énonce la Ville. Elle sera composée de 8 membres, dont 3 élus et 5 personnalités de la société civile, proposées par les différents groupes politiques.

Qui sont les membres de la Commission ?
Ils ont été présentés vendredi dernier. Parmi les élus, se trouvent le maire de la Chapelle-sur-Erdre et vice-président de Nantes métropole Fabrice Roussel, le maire de Rezé Gérard Allard, l’adjoint en charge de l’urbanisme à Nantes Alain Robert. Côté société civile, siègent Martine Staebler qui a travaillé sur l’aménagement du territoire, Elise Roy, architecte socio-urbaniste, Véronique Rivet, technicienne informatique, Jean-Yves Martin, ancien élu et agrégé d’histoire et géographie, et Philippe Audic, ingénieur arts et métiers. La commission a notamment pour mission de "s’assurer de la diversité des parties" et "favoriser la plus grande participation des citoyens". En juin 2015, elle remettra un rapport final au conseil communautaire.

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent