Les opposants à la LGV Lyon-Turin réunis dans le sud de l'Isère

FRANCE
DirectLCI
TRANSPORTS – Le collectif citoyen de Chapareillan (Isère) contre la ligne de LGV (ligne à grande vitesse) Lyon-Turin, organisait ce dimanche un "rassemblement international".

Au programme de cette journée, une balade à vélo le matin, entre le lac Saint-André et le stade de la commune, où se tiendra à midi un "grand pique-nique citoyen". Des animations et conférences sont prévues, avec l'après-midi, une promenade le long du tracé de la future ligne ferroviaire.

La commune de Chapareillan est concernée par les "accès français" de la future ligne, qui ne relèvent pas de la responsabilité de Telt, mais de Réseau ferré de France, comme le précisent nos confrères du journal Le Dauphiné Libéré .

Des manifestants de France et d'Italie

Le collectif, au départ consacré à la lutte contre les nuisances possibles de la nouvelle ligne, s'est ensuite transformé en groupe opposé au principe même de la nouvelle liaison. Il compte quelque 200 adhérents revendiqués et a le soutien d'élus écologistes de niveau régional ou national.

Une précédente manifestation, le 7 mars à Saint-Michel-de-Maurienne, à l'appel d'associations mauriennaises, avait réuni environ 200 personnes, venues là aussi de France et d'Italie. Officiellement là pour réclamer un report modal d'urgence, les manifestants voulaient également, drapeaux à l'appui, marquer leur opposition à la nouvelle ligne.
 

Lire et commenter