Les policiers arrêtent le braqueur au masque de carnaval

Les policiers arrêtent le braqueur au masque de carnaval

DirectLCI
FAIT DIVERS – Certains n’ont pas attendu le carnaval, qui démarre aujourd’hui à Nice, pour sortir les masques... Un braqueur de bijouterie, qui s’était caché le visage derrière un déguisement d’homme âgé pour s’emparer d’un butin de 180 000 euros, vient d’être écroué

Après l’heure du grime, c’est maintenant l’heure de la prison pour ce braqueur dont l’histoire ne dit pas encore si c’est un adepte convaincu de carnavals. Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Nice ont interpellé un homme qui avait braqué, le 18 janvier dernier, la bijouterie "l’atelier G&B", à Cannes, détaille Nice-Matin dans son édition de vendredi. Un braquage peu banal, puisque lors de son forfait, l’homme était notamment affublé d’un masque représentant le visage d’une personne âgée. 

"Il portait également un trois-quart ainsi qu’un chapeau en feutre, des lunettes de soleil et un parapluie", précise le quotidien régional. Muni d’une arme de poing, cet habitant du Cannet âgé de 23 ans avait menacé l’artisan bijoutier et ses deux employés avant de s’enfuir avec un butin d’une valeur de 180 000 euros, d’abord à pied puis avec une voiture volée. Un véhicule qui sera retrouvé pas très loin du domicile du suspect.

Impliqué dans un autre braquage ?

Grâce à des prélèvements biologiques, les policiers ont pu confondre le braqueur présumé qui a été interpellé mardi en pleine ville à Cannes. Il a été mis en examen jeudi pour "vol avec arme" et placé en détention provisoire.


Le jeune homme, qui nie les faits, pourrait être un récidiviste. Nice-Matin indique qu’il avait été relaxé l’année dernière pour le braquage d’une agence du Crédit lyonnais située au Cannet. Une affaire pour laquelle il devait être jugé ce vendredi lors d’un nouveau procès organisé après l’appel du parquet.

 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter