Les prix très élevés des appareils auditifs pointés du doigt

FRANCE
Seule une personne sur quatre ayant une déficience auditive s'équipe d'une audioprothèse, les autres y renonçant principalement pour des raisons financières, selon une étude publiée lundi par UFC-Que Choisir. Conséquence du vieillissement de la population et d'une baisse des barrières psychologiques à l'idée de porter un appareil auditif, les ventes d'audioprothèses ont plus que doublé depuis 2000, pour frôler les 600.000 en 2014, soit un marché de 927 millions d'euros, estime cette étude. Mais sur les 6 millions de personnes souffrant de déficiences auditives pouvant justifier d'être appareillées, seules un quart (1,5 million) le sont.
Lire et commenter