Les radars flashent deux fois plus depuis la limitation à 80 km/h

DirectLCI
LIMITATION DE VITESSE - Un mois après la mise en place de la limitation à 80 km/h sur les routes nationales et secondaires, certaines régions enregistrent deux fois plus de contraventions liées à un excès de vitesse. Le ministère de l'Intérieur confirme cette hausse.

Combien vaut la vie de 450 personnes ? C'est le nombre d'usagers que la majorité affirmait pouvoir sauver par an en abaissant la limitation de vitesse sur les routes nationales et secondaires de 10 km/h. Si la mise en place depuis le 1er juillet de la mesure controversée a coûté cher aux collectivités locales, elle rapporte à l'Etat : les radars flashent deux fois plus dans certaines régions.


Un mois après la mise en place de la limitation à 80km/h, deux fois plus de contraventions pour excès de vitesse sont enregistrées, notamment sur les routes du Var et de Haute-Loire. Une tendance qui se vérifie dans d'autres régions. 

Des excès de vitesse de moins de 20 km/h

Dans une interview accordée à Var Matin lundi 30 juillet, le préfet du Var, Jean-Luc Videlaine, révèle que "les sept radars fixes positionnés sur les routes à 80 km/h flashent deux fois plus qu'avant".


Le bilan de ce décret mis en place le 1er juillet se vérifie dans d'autres préfectures, qui ont dévoilé lundi 30 juillet les chiffres du mois passé. En Haute-Loire, 28 radars ont enregistré près de 3000 flashs entre le 16 et le 22 juillet. Alors qu'entre le 25 juin et le 1er juillet, près de 1000 automobilistes se sont fait flasher. Dans 95% des cas, il s'agissait d'excès de vitesse de moins de 20 km/h (45 euros d'amende et retrait d'un point sur le permis).

Les radars finiront par moins flasherEmmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière

Interrogé par Ouest-France, le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, explique que cette tendance à la hausse des contraventions liées aux excès de vitesse semble se confirmer pour l'ensemble du territoire français. Mais pour lui, ce n'est qu'une question de temps avant un retour à la normale, d'ici à ce que les usagers s'habituent à la nouvelle règle : "les radars finiront par moins flasher, les automobilistes feront attention", assure-t-il. 


La loi limitant la circulation à 80 km/h a été approuvée par le Conseil d'Etat, après que 57 députés de l'opposition ont tenté de la faire annuler. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter