Les réactions des réseaux sociaux après l'accord avec les avocats

De nombreux avocats utilisent Tweeter sous de faux pseudonymes, et ne se sont donc pas privés d'émettre des réserves après l'accord trouvé ce jeudi sur l'aide juridictionnelle.
FRANCE

De nombreux avocats utilisent Tweeter sous de faux pseudonymes, et ne se sont donc pas privés d'émettre des réserves après l'accord trouvé ce jeudi sur l'aide juridictionnelle.
Lire et commenter