Les salariés de la Seita chantent leur colère "le poing levé"

Les salariés de la Seita chantent leur colère "le poing levé"

DirectLCI
SOCIAL - Deux salariés de l’usine de cigarettes de Carquefou, Pablo et Marco, ont créé un rap, dans lequel ils retracent les mois de combat contre la fermeture de leur usine, et appellent à la mobilisation.

L'inspiration est venue lors des multiples manifestations des salariés de la Seita : "Faut qu’on t’annonce la couleur/Besoin de cracher la colère/Envers la délinquance financière. Tous le poing levé/ Car Imperial Tobacco nous a viré". Les employés de l'usine de Carquefou ont choisi le rap pour exprimer leur désespoir après l’annonce de la fermeture de leur usine de fabrication de cigarettes, propriété du groupe Imperial Tobacco. Ce dernier a fait "un milliard de bénéfices", rappellent-ils.

Il a fallu trois jours à Pablo et Marco pour écrire le morceau "Tous le poing levé", véritable cri du cœur. "C’est notre manière de participer à la lutte, d'en être les porte-voix", explique Pablo, 34 ans, dont huit années passées à la Seita.

Décision le 6 novembre

Car si la chanson est avant tout un symbole du combat que mènent les salariés, elle est aussi l'occasion d'appeler à une mobilisation plus générale. "On est tous menacés par des entreprises comme Imperial Tobacco qui pratiquent des licenciements boursiers pour enrichir leurs actionnaires", fulmine Pablo. Et face à ces "rouleaux compresseurs", les salariés se sentent délaissés : "Tous le poing levé/Contre un PS qui nous délaisse/Complice dans leur silence/Corrompu par la finance", dénoncent ainsi les paroles. Les apprentis rappeurs espèrent faire évoluer les mentalités, comme l'affirme Pablo : "Les citoyens ont oublié qu’ils ont une constitution des droits de l’homme : ils ont le pouvoir de changer la donne quand les gouvernants ne respectent pas leurs engagements."

A Carquefou, la mobilisation continue. Les employés ont déposé à Nantes un référé pour stopper la fermeture du site. Le tribunal doit se prononcer le 6 novembre.

Plus d'articles