L’ex-maire PS du 4ème arrondissement épinglée par un rapport de la Chambre régionale des comptes

L’ex-maire PS du 4ème arrondissement épinglée par un rapport de la Chambre régionale des comptes

France
DirectLCI
IRREGULARITES - Dominique Bertinotti, ex-ministre de la Famille, est accusée d'avoir orchestré la gestion irrégulière de l’Espace d’animation des Blancs-manteaux, un espace culturel selon les informations du "Lab" et du "Parisien".

"Mécénat forcé". C’est en ces termes que l’ex-maire PS du 4e arrondissement, Dominique Bertinotti, est accusée par un rapport la Chambre régionale des comptes (CRC), repris d’un document de l’Inspection générale de la ville de Paris de 2013, mis en ligne sur le site du Lab et du Parisien vendredi 30 janvier. Selon ledit rapport, l’ex-ministre de la Famille aurait orchestré la gestion irrégulière de l’Espace d’animation des Blans-manteaux, un espace culturel du 4e arrondissement de Paris, lorsqu'elle en était maire.

Ces irrégularités, constatées entre 2003 et 2012, étaient sensées permettre de trouver des ressources financières pour "mener une politique d'animation locale de qualité". "Elle aurait fait payer aux occupants de cet espace un tarif en sus du droit d'occupation afin de financer des manifestations d'animation locale", écrit à ce sujet Le Lab

"Protection fonctionnelle"

Si Dominique Bertinotti ne fait pas l’objet de poursuites judiciaires selon son avocat Me Emmanuel Tordjman, contacté par l’AFP vendredi, elle a tout de même demandé une "protection fonctionnelle" à la mairie de Paris, autrement dit la prise en charge de ses frais de justice, dans un courrier daté du 22 janvier. Un point qui doit être tranché les 9 et 10 février lors du prochain Conseil de Paris.

Cette gestion irrégulière a pris fin avec l’arrivée de l’actuel maire PS Christophe Girard en 2012. Le procureur financier de la Chambre régionale des comptes a, de son côté, déféré l’affaire devant la cour.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter