Lille : le marché immobilier toujours au ralenti

Lille : le marché immobilier toujours au ralenti

France
DirectLCI
TENDANCE 2014 - Le volume des échanges dans la capitale des Flandres reste bas. Quant aux quartiers qui attirent ils restent eux aussi toujours les mêmes : le Vieux-Lille, Vauban et Lille-Centre.

Les mois passent et la tendance persiste : le marché immobilier lillois somnole. "C’est très calme, confirme Me Anne-Françoise Potié, porte-parole des notaires du Nord-Pas-de-Calais. On devrait connaître un début d’année comme en 2013 : quatre ou cinq premiers mois paisibles, avant une légère reprise au printemps, mais c’est toujours comme ça."

Traditionnellement, les fins d’année scolaire sont en effet propices aux recherches de logement pour les futurs étudiants et les mutations professionnelles.

L’explication de ce marché plutôt morne est toujours la même : le contexte économique. "Tout est lié aux politiques mises en place, reconnaît Me Potié. Le climat général n’est pas incitatif, que ce soit pour les vendeurs ou pour les acheteurs. Personne n’est en confiance. Et je ne parle même pas de la difficulté d’obtenir un prêt de la banque !"

"Personne n’est en confiance"

Cet immobilisme entraîne une légère baisse des prix. Malgré un faible volume d’échanges, il y a donc des bonne affaires à faire. "Dans l’immobilier il n’y a pas de secret, rappelle la porte-parole des notaires de la région. C’est l’emplacement qui fait tout. En achetant dans un quartier prisé, vous êtes sûr de ne pas perdre d’argent."

Et à Lille, les secteurs qui ont la cote restent invariablement les mêmes : Vauban, le Vieux-Lille et Lille-Centre. Wazemmes, à un degré moindre, suscite aussi l’intérêts des acheteurs. Le prix du mètre carré est divisé par deux entre le Vieux-Lille (3 600 euros) et Fives ou Lille-Sud (1 800 euros), selon les chiffres fournis par l’office régional des notaires.

"Une autre solution est aussi de rénover un logement ancien dans un quartier moins coté, on récupère toujours l’argent investi dans les travaux à la revente. On peut aussi tomber sur quelqu’un qui a besoin de vendre vite pour une raison ou pour une autre et qui baisse un peu le prix, ajoute Me Potié. D’une manière générale, la pierre reste le meilleur investissement qui soit, c’est beaucoup plus sûr que les banques."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter