Lille : un voleur "à la taie d'oreiller" condamné après 52 cambriolages

Lille : un voleur "à la taie d'oreiller" condamné après 52 cambriolages

France
DirectLCI
FAIT DIVERS – Ce multirécidiviste originaire d'ex-Yougoslavie utilisait souvent le même mode opératoire. Il entassait le matériel volé dans des taies d'oreiller trouvées sur place.

Le tribunal de Lille a condamné ce mercredi un voleur "à la taie d'oreiller" à 18 mois de prison. Agé d'une vingtaine d'années, ce jeune homme a été jugé en comparution immédiate, après une série de 52 cambriolages commis en dix mois dans la métropole lilloise.

Né en ex-Yougoslavie, ce sans domicile fixe a été interpellé ce lundi dans un hôtel de Lesquin, près de Lille. Sur place, les enquêteurs ont retrouvé de multiples pièces d'identité, des outils, une lampe de poche et... une taie d'oreiller.

Un mode opératoire identique

Selon la police, il avait un mode opératoire bien à lui. Il s'introduisait par la porte arrière des maisons qu'il cambriolait et emportait "du petit matériel, des bijoux ou du petit hi-fi, à l'aide de taies d'oreiller qu'il dérobait également sur les lieux".

"Très mobile", il se déplaçait dans le Nord, mais aussi dans la région de Tours. Il a pu être arrêté grâce à des traces ADN et capillaires retrouvées sur les lieux. Déjà connu des services de police sous une dizaine d'identités différentes, ce multirécidiviste a été aussi été condamné à "deux fois six mois" de révocation de sursis pour de précédentes condamnations.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter