Lille : vers une "mobilité intelligente" pour lutter contre les bouchons

Lille : vers une "mobilité intelligente" pour lutter contre les bouchons

MOBILITE - Philippe Hourdain, président de la CCI Grand Lille, appelle à la création d'une "agence de la mobilité intelligente", pour faire baisser les bouchons de la métropole lilloise. Le principe : utiliser les dernières technologies pour informer en temps réel les utilisateurs.

"Nous demandons la création d'une agence de la mobilité intelligente." Philippe Hourdain, président de la CCI Grand Lille, est inquiet pour l'évolution de trafic routier dans la métropole lilloise. Avec une augmentation de 1,5 % par an, le réseau pourrait arriver, selon lui, à " saturation mathématiquement dans les années à venir ."

"La mobilité intelligente, ou smart city, consiste à utiliser les nouvelles technologies pour informer en temps réel le public sur les meilleurs moyens d'aller vers sa destination, indique à metronews Philippe Hourdain. Concrètement, les pouvoirs publics doivent mutualiser leurs informations pour favoriser la multimodalité. Les moyens techniques existent déjà."

Adapter l'offre de transport 

Une "mobilité intelligente" qui s'appuie également sur l'adaptation de l'offre de transport en fonction des perturbations : cadences des bus ou des trains plus nombreuses, vitesses temporairement limitées. "200 hectares de parc d'activité nous ont été refusés dans le sud de Lille, car le préfet refuse un engorgement supplémentaire, poursuit Philippe Hourdain. Nous préparons de nouveaux projets, qui prévoient en amont des accès multimodaux, ainsi que des arrivées alternées aux bureaux ou encore du télétravail."

En attendant l'arrivée de grands projets structurants, tels que le Canal Seine Nord ou un TER vers le bassin minier le long de l'A1, la CCI Grand Lille s'attaque à la congestion du centre-ville. Une plateforme logistique va ainsi voir le jour, en avril 2015, au Port de Lille, géré par la CCI. Le but : réunir les flux de camions en un même endroit. "C'est l'un des nœuds du problème, note Philippe Hourdain. Fluidifier le trafic dans l'hypercentre de Lille permet au passage de faciliter les accès périphériques saturés." Au total, cette thrombose routière entraînerait un manque à gagner de 1,4 milliard d'euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.