Lille, ville pilote contre l’hyperalcoolisation des jeunes

Lille, ville pilote contre l’hyperalcoolisation des jeunes

France
DirectLCI
SOCIETE – La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé ce jeudi la création d'une plate-forme expérimentale nationale à Lille. Le but : trouver des solutions pour réduire les nuisances de l’hyperalcoolisation chez les jeunes, avec les différents acteurs du sujet.

Lille a été choisie comme ville pilote française dans la lutte contre les abus d'alcool chez les jeunes. De par sa vie étudiante et nocturne trépidante, la capitale des Flandres est en effet particulièrement touchée par ce phénomène. Une plate-forme expérimentale va voir le jour, afin de trouver des solutions aux différentes nuisances engendrées par ce phénomène.

Concrètement, des représentants de l’Éducation nationale, de la santé, de la justice, de la police, des associations et des étudiants devraient collaborer afin de trouver de nouveaux moyens pour "accompagner, soutenir et parler aux jeunes."

"Un laboratoire d’idées"

"Le but est de créer un laboratoire d’idées, d’aller chercher tout ce qui peut être fait", a déclaré Martine Aubry, jeudi, à l'occasion de la visite de la ministre de la Santé, Marisol Touraine . Selon la maire de Lille, cette plate-forme expérimentale ne sera pas un "gadget mais un travail et une analyse de fond."

Dans un premier temps, un travail commun sera effectué autour de l'information des parents et du grand public, l'information et la prévention précoces auprès des jeunes, des actions en milieu étudiant, de la promotion de soirées alternatives, et de la prise en charge et les sanctions. A la clé pour la rentrée septembre : un série d'actions concrètes mises en place à Lille.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter