L’impuissance des réseaux sociaux face à la propagande en direct de Daech

DirectLCI
La modération sur les réseaux sociaux est au cœur des discussions alors que Larossi Abballa, le tueur des deux policiers à Magnanville, a retransmis son crime en direct sur Facebook. Pendant treize minutes, il a montré son crime, appelant à d’autres massacres. Sollicité, Facebook a répondu qu’il n’a, comme Twitter et YouTube, aucun moyen d’agir sur les directs sans le signalement des internautes.

Sur le même sujet

Lire et commenter