Loire-Atlantique : armé, un adolescent prend en otage une classe de lycéens

FRANCE

FAIT DIVERS – Lundi, un jeune homme a pris en otage les élèves d’une classe de lycée professionnel, à Machecoul. Un différent amoureux pourrait être à l’origine de son geste.

Grosse frayeur, lundi, au lycée professionnel agricole de Machecoul. En début d’après-midi, en effet, un adolescent, qui n'était pas scolarisé dans l'établissement, a pénétré dans les lieux armé... d’un fusil de chasse.

Il a d’abord menacé deux surveillantes avec son arme, avant d’entrer dans une classe, où se trouvaient une vingtaine d’élèves. Il les a tenus en joue, les empêchant de sortir.

A LIRE AUSSI >> Prise d'otages à Colombes : le suspect mis en examen et écroué

Un différent amoureux à l'origine du drame

Mais, dans le chaos de la prise d'otage, une partie des élèves réussissent à s’échapper, et donnent l’alerte. Affolement dans les couloirs. Une cinquantaine de gendarmes est alors mobilisée pour sécuriser les abords du lycée.

Celui-ci est entièrement évacué. Les 200 élèves et professeurs se réfugient dans un parc avoisinant. Un périmètre de sécurité est mis en place.

Une professeur en première ligne

Mais finalement, le drame tourne vite court : dans la salle de classe, une enseignante arrive à  convaincre le jeune agresseur, qui relâche progressivement les élèves détenus. Puis il finit par se rendre aux forces de l’ordre. En une heure, tout est fini.

Aucun blessé n’est à déplorer, mais les élèves sont en état de choc. Une cellule psychologique a été mise en place. D’après les gendarmes, il n’y a "a priori aucun lien" avec les attentats perpétrés en région parisienne du 7 au 9 janvier. Le jeune homme, cherchait en fait une connaissance qu’il croyait, à tort, être scolarisé dans ce lycée. D’après Ouest-France , c’est un différent amoureux qui pourrait être à l’origine de ce coup de sang.

A LIRE AUSSI >> Prise d'otages dans une bijouterie de Montpellier

Lire et commenter