Loire-Atlantique : tags injurieux et croix gammées contre l’équipe municipale

FRANCE
DirectLCI
FAIT DIVERS – Des tags et des croix gammées contre l’équipe aux commandes de la ville ont été peints dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Philibert-de-Grand-Lieu.

Des tags injurieux. Des croix gammées. Des inscriptions sur des murs de Philibert-de-Grand-Lieu, en Loire-Atlantique, ont été découvertes par les gendarmes dans la nuit de samedi à dimanche, rapportent les journaux Ouest-France et Presse-Océan . Le dimanche matin, jour de la grande braderie dans les rues de la ville, elles ont suscité la colère et l’étonnement des passants.

"La Dias dehors !" "Beaugé menteur !"… Qui qu’ils soient, les intentions des auteurs du forfait sont claires: toutes les insultes, peintes à la bombe bleue et laissées sur des lieux emblématiques de la vie municipale, sont en effet dirigées contre la nouvelle équipe aux commandes à la mairie : elles visent l’adjointe à l’Education sur le mur de l’école élémentaire Jean-Rostand, le maire Stéphan Beaugé sur le fronton de l’Hôtel de ville, sont aussi sur les murs de l’abbatiale, ou encore rue de la Poste… D’autres adjoints sont aussi visés.

Une enquête ouverte

"On a affaire à des gens qui n’acceptent pas le suffrage universel", a déclaré le maire Stéphan Beaugé dans Ouest-France. Qui n’a pas souhaité faire plus de commentaires. Une enquête a été ouverte à la gendarmerie.

Stéphan Beaugé, conseiller municipal sortant et candidat UMP à la tête de la liste "Saint-Philbert passionnément", a été élu maire avec 58, 83% des suffrages lors des dernières élections, face à Monique Rabin, maire sortante PS. Avec 752 voix d’écart sur sa concurrente, il avait gagné avec une large avance - plutôt inattendue - dans cette commune d’environ 8 000 habitants.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter