Loire-Atlantique : un go-fast qui convoyait de la drogue des Pays-Bas intercepté

Loire-Atlantique : un go-fast qui convoyait de la drogue des Pays-Bas intercepté

France
DirectLCI
FAIT-DIVERS – Les gendarmes de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire ont intercepté deux véhicules qui convoyaient de la drogue en provenance des Pays Bas.

Le coup de filet a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, mais la nouvelle a été rendue publique dimanche. Des gendarmes ont en effet intercepté en Loire-Atlantique un "go-fast", qui transportait de la drogue en provenance des Pays-Bas. Le fait divers est rapporté par Ouest-France et Presse-Océan .

Le mode opératoire de cette technique utilisée par les trafiquants est toujours semblable : deux voitures circulent, l’une devant fonctionne en éclaireur, chargée de repérer d’éventuelles forces de l’ordre. L’autre transporte la drogue. Un dispositif efficace. Mais les gendarmes de la compagnie de Pornic sont depuis quelque temps sur la piste d’un trafic, et ont eu des renseignements sur un convoi qui se dirige vers le Pays de Retz.

Drogue écoulée à Pornic, Saint-Nazaire et Nantes

Les véhicules arrêtés la semaine dernière ont ainsi été repérés sur l’A 11 au péage de Durtal, dans le Maine-et-Loire. Dans les voitures, deux hommes et une femme ont été interpellés et placés en garde à vue à Pornic. Dans la voiture de tête, 15 000 euros ont été trouvés ; et 8, 2 kg de cocaïne conditionnée en pain ont été saisis dans le véhicule qui fermait le convoi. Les gendarmes ont par ailleurs découvert 60.000 euros dans les domiciles des suspects, et des bijoux pour une valeur de 20.000 euros. L’opération a ainsi mis au jour un vaste trafic de revente de cocaïne, écoulée sur Pornic, Saint-Nazaire et Nantes.

Deux des suspects ont été placés en détention pour trafic de stupéfiants, un autre est sous contrôle judiciaire.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter