L'UMP devrait conserver son unique siège de député en Haute-Garonne

FRANCE
DirectLCI
POLITIQUE – Laurence Arribagé est arrivé en tête du scrutin de l'élection législative partielle sur la 3e circonscription. La division de la gauche devrait lui permettre de conserver le fauteuil décroché par Jean-Luc Moudenc en 2012.

La droite toulousaine en passe de confirmer son score des municipales. Deux mois après avoir repris Toulouse et quelques-unes des places fortes de l'agglomération toulousaine (Cugnaux, Balma…), l'UMP devrait s'imposer dans la législative partielle sur la 3e circonscription .

Arrivée en tête avec 44,14% des voix, l'adjointe aux sports de la mairie de Toulouse Laurence Arribagé est amenée à succéder à Jean-Luc Moudenc qui a laissé son siège vacant après son élection à la mairie de Toulouse. En 2012, la droite avait conquis avec difficulté cette circonscription malgré les dissidences et les divisions rencontrées au sein de la gauche: au premier tour, Jean-Luc Moudenc avait totalisé 35,14% des suffrages avant de s'imposer de justesse au second tour avec 50,41% des voix.

20 points d'avance sur le candidat socialiste

Deux ans plus tard, la candidate Laurence Arribagé fait dix points de plus, distançant largement le candidat socialiste: Laurent Méric a recueilli 24,16% des voix, l'écologiste Xavier Bigot arrive en 3e position (11,94%) tandis que le candidat du Front National Fabrice Pezzuto ne confirme pas les bons chiffres de son parti aux Européennes avec un score de 9,59%.

Même si les réserves de voix de Laurence Arribagé sont faibles, 3,5% avec l'apport des votes des deux candidats divers droite, l'élection ne devrait pas échapper à l'UMP. D'autant que le potentiel des voix de gauche atteint péniblement les 42,75%. Le scrutin de dimanche a également été marqué par un fort taux d'abstention (49%) contre 37,6% en juin 2012.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter