L’Université de Nice-Sophia Antipolis sort sa griffe

L’Université de Nice-Sophia Antipolis sort sa griffe

DirectLCI
ETUDIANT - Le service communication de l’université de Nice-Sophia Antipolis associé à des groupes d’étudiants a lancé une gamme de produits estampillés "UNS" pour "Université de Nice-Sophia Antipolis".

Sweat à capuche, polos, porte-clefs ou encore coque d’Iphone… Environ quinze produits frappés du logo "UNS" pour "Université de Nice-Sophia Antipolis" ont été lancés le 11 février dernier sur Internet. L’effet escompté : créer une identité et développer l’esprit de communauté.

Une entreprise d’inspiration américaine qui a été pilotée par Christophe Rousseau, responsable du service communication de l’Université de Nice-Sophia Antipolis : "l’idée c’est avant tout d’assurer la promotion de notre université en développant le sentiment d’appartenance." Et les étudiants du cru ne sont pas les seules cibles. L’Université vise également les 5 000 étrangers qui souhaiteraient rentrer au pays avec un souvenir de leurs années d’études sur la Côte d’Azur.

Pour et par les étudiants

Un projet pensé pour les étudiants mais aussi par eux. Trois groupes ont, en effet, été chargés de travailler au développement de cette gamme de produits : un groupe logistique, un groupe design et un groupe communication.

Igor, étudiant en Techniques de Commercialisation, a fait partie du projet depuis octobre au sein du groupe logistique : "c’est une super expérience, on a voulu fédérer et créer un esprit de communauté." Le jeune homme ne se cache pas de la source d’inspiration qu’ils ont eue pour réaliser le logo : "à l’issu de notre concertation, on avait tous la volonté de faire un truc à l’américaine."

Un style à l’américaine

Et il est vrai que le design rappelle en tout point l’esthétique des campus américains. Les lettres en capitale d’imprimerie dans un style équipe de baseball, les sweats à capuches flanqués d’un logo imposant ou encore l’inévitable mug à l’effigie de l’Université font franchement penser à American Pie ou à La revanche d’une blonde.
 

L’essentiel de la campagne de promotion de l’opération se fait actuellement sur les réseaux sociaux. Des pics de ventes ont été observés au moment du lancement. Mais comme le dit Christophe Rousseau : "l’objectif, ce n’est pas de s’enrichir, c’est surtout de créer un sentiment d’unité." Pour information, le sweat à capuche est l’article le plus onéreux et facture 24,90 €, le polo coûte 14,90 € quand il ne faut débourser que 3,90 € pour s’offrir la coque d’Iphone.

Plus d'articles