L'université Paul-Sabatier a la tête dans les étoiles cet été

L'université Paul-Sabatier a la tête dans les étoiles cet été

EDUCATION – La 1ère université d'été sur les systèmes orbitaux est programmée à l'université Paul Sabatier jusqu'au 18 juillet. L'occasion pour les étudiants et les entreprises du secteur de nouer des contacts.

Favoriser les rencontres entre les professionnels du monde de l'espace et les étudiants de Paul-Sabatier. Tels sont les enjeux de l'université d'été "Universpace 2014" organisée par UPS et le Cnes (Centre national des études spatiales) qui se déroule sur le campus scientifique jusqu'au 18 juillet.

Au programme : des conférences, des visites de sites industriels et des échanges entre ceux qui se destinent à être ingénieurs et leurs futurs employeurs. "C'est un moyen de susciter les vocations", confie Hervé Diez, responsable des relations avec l'enseignement supérieur au Cnes.

10 000 emplois dans le spatial en France

Car d'ici à 2029, le secteur spatial européen va devoir faire face au départ à la retraite de 15 000 personnes (sur un effectif total de 40 000 salariés). En France, ce sont 10 000 postes qui sont concernés. "Cela fait mille embauches par an dans les dix ans à venir, j'espère en faire partie", souligne David, étudiant de troisième année en système des télécommunications et réseaux informatiques. 

"J'ai grandi en Guyane bercé par la fusée Ariane. Un premier stage au CNES m'a donné envie de continuer, raconte l'étudiant. D'autant que ce secteur est riche de métiers très différents. On peut travailler dans les télécom, la météo ….".

Un secteur "qui fait rêver"

Némia, une jeune Philippine de 21 ans s'est également inscrite en Système des télécommunications et réseaux informatiques. Elle compte sur  ce campus estival pour améliorer son réseau et décrocher un stage ou un emploi". Tous ont en tout cas coché sur leur agenda les dates de visite de la chaîne d'assemblage de l'A380, de la Cité de l'espace, de Thalès, du CNES, "afin de rencontrer les ingénieurs".

Du côté des professionnels, on est venu vanter "la passion et le savoir-faire", selon Pierre-Yves Darmon ingénieur au CNES et responsable de la société Cosmica Spacelines spécialisée dans la promotion du "tourisme spatial".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Escroquerie à la carte bancaire : clap de fin pour les rois de l’arnaque du "allo"

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.