Lutte contre la délinquance : il y a du mieux à Marseille !

FRANCE
SECURITE - A l'occasion de la rentrée solenelle du tribunal de grande instance de Marseille, le procureur de la République, Brice Robin, est revenu sur les chiffres de la délinquance à Marseille.

Une baisse globale de la violence
En 2014, les faits de violence constatés ont baissé de 3,83 % indique le procureur. La réduction la plus significative concerne les vols avec violence, comme les arrachages de colliers, avec 35,59 % de faits en moins constatés. Un bon chiffre attribué au redéploiement des forces de police dans le centre-ville et à une meilleure organisation. Les violences volontaires contre les personnes ont quant à elles chuté de 20,13 % et 10,76 % pour la délinquance de voie publique. A noter aussi, la hausse du nombre d'armes saisies. + 37 % en 2014, soit 609 armes.

Stabilité des règlements de compte
Quinze règlements de compte ont eu lieu à Marseille intra-muros en 2014, contre 14 en 2013, pointe Brice Robin. "Mais depuis le 1er août, soir durant près de six mois, pas un seul (règlement de comptes), jusqu'à celui de la nuit du 14 au 15 janvier 2015 à la cité de la Castellane, où un jeune de 25 ans a été abattu", relève-t-il. Une stabilité à mettre au crédit de la police judiciaire de Marseille qui a interpellé au cours du 2e semestre 2014 "trois équipes qui se livraient à ce type d'exactions", souligne Brice Robin. "Je constate que, comme pour les vols à main armée quand il y a des interpellations, (...) les chiffres baissent assez rapidement", poursuit-il.

Moins de mineurs déférés mais des faits plus graves
Autre signe de la baisse de la délinquance : le nombre d'interpellations de mineurs. De plus de 1000 en 2013, le chiffre tombe à 748 pour 2014. "On pourrait s'en satisfaire si malheureusement le constat ne se doublait d'une triste évolution: les faits pour lesquels les mineurs sont écroués sont de plus en plus graves", nuance-t-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter