LuxLeaks : l’exemple d’Antoine Deltour mobilise pour la création d’un statut de lanceur d’alerte

FRANCE

Antoine Deltour risque dix ans de prison et un million d’euros d’amende pour avoir dénoncé les arrangements entre des multinationales et l’État luxembourgeois visant à les dispenser d’impôts. Alors que son procès se tiendra mardi, sa situation mobilise de nombreuses personnes qui souhaiteraient la création d’un statut de lanceur d’alerte, afin de protéger ceux qui osent dénoncer les systèmes d'optimisation fiscale.
Lire et commenter