Lyon : bientôt des girafes de bronze au parc de la Tête d'Or ?

Lyon : bientôt des girafes de bronze au parc de la Tête d'Or ?

DirectLCI
ART - Le sculpteur animalier Damien Colcombet lance le projet "Grandeur Nature", qui a pour objet d'installer des statues de girafes monumentales en bronze au parc de la Tête d'Or. Mais pour cela, l'artiste doit réunir 400 000 euros.

Un projet au long cours, et surtout au long cou. D'ici à quelques mois à Lyon, des girafes monumentales (jusqu'à 4,5 mètres de haut) en bronze pourraient bien s'inviter dans ou aux abords du parc de la Tête d'Or.. Tel est le "rêve" du sculpteur animalier lyonnais Damien Colcombet (47 ans).

"J'adore visiter les zoos, et il y est vraiment curieux qu'une ville comme Lyon ne compte pas de statue d'animaux dans le sien. Cela existe pourtant à Montpellier, au Jardin des plantes à Paris et se fait beaucoup à l'étranger (Vienne, Bâle, Stuttgart…), explique cet ancien directeur financier qui se consacre pleinement depuis trois ans à sa 'passion' de sculpteur. Après avoir vu les animaux de loin, les gens aiment pouvoir les toucher, se rendre compte de leur morphologie. La girafe, elle, fascine et représente l'élégance, la douceur." Dans l'idéal, Damien Colcombet aimerait créer une véritable famille de girafe (deux adultes et un petit). Pour arriver à ses fins, l'artiste, soutenu par le fonds de dotation Devenir , doit réunir quelque 400 000 euros.

"Créer un élan populaire"

"Nous faisons appel à des mécènes, comme des grandes entreprises. Et si la Ville de Lyon ne peut pas nous aider financièrement, elle est séduite par cette idée", se félicite-t-il. Une campagne de financement participatif auprès du grand public sera même lancée dès ce lundi via la plateforme Arizuka.

"J'aimerais créer un élan populaire pour associer un maximum de Lyonnais à ma démarche." Une classe de primaire sera également sélectionnée pour suivre le projet de A à Z. Damien Colcombet entend commencer à fabriquer la première girafe en septembre pour une inauguration avant l'été 2016. Si l'engouement est au rendez-vous, le sculpteur ne cache pas qu'il aimerait réaliser d'autres statues du même genre par la suite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter