Lyon : élan de solidarité autour de Lissandre

Lyon : élan de solidarité autour de Lissandre

France
DirectLCI
SANTÉ - Ce bébé de neuf mois est atteint d’un rétinoblastome, c’est-à-dire un cancer de la rétine. L’enfant a déjà perdu un œil, et ses parents se battent pour que son autre œil ne connaisse pas le même sort.

En quelques secondes, leur vie a basculé. Ce 6 juillet 2013, alors qu’ils s’apprêtent à rendre visite à de la famille à Grenoble avec leur petit Lissandre âgé d’un mois et demi, Christophe (28 ans) et Marie (31 ans) Termoz croient halluciner. "Dans l’obscurité d’un couloir, nous apercevons un reflet terrible dans l’œil du bébé, et avons l’impression de pouvoir rentrer dedans, se souvient Christophe, son père. Mais à la lumière du jour, ce fameux reflet disparaît, avant de refaire surface en fin d’après-midi. On a alors compris que quelque chose n’allait pas."

Après plusieurs consultations, le jeune couple de Lyonnais prend la direction de l’institut Curie de Paris. Le verdict tombe : c’est un rétinoblastome bilatéral, un cancer de la rétine particulièrement rare. Lissandre doit alors subir quatre cures de chimiothérapie, et les médecins sont obligés de lui retirer l’œil droit, lequel est remplacé par une prothèse.

"Si j’ai vaincu ce cancer, Lissandre le vaincra aussi"

Aujourd’hui âgé de neuf mois, l’enfant n’est pas certain de pouvoir conserver son autre œil. "Des tumeurs s’y sont formées, et nous devons nous rendre à Paris tous les mois pour des examens, ajoute Christophe. Lissandre aura également toute sa vie une prédisposition à contracter d’autres cancers." Dans son combat, le couple est aidé par l’association villeurbannaise Donnez la main, don de soi.

"Nous avons organisé un ‘vide-greniers des célibataires’ samedi dernier, explique son président, Jean-Marc Roffat. Déjà plus de 5 500 euros ont été récoltés grâce à divers dons." Lissandre peut aussi compter sur le soutien de Pierre-François Triboulin, son parrain de cœur. "Quand j’ai entendu cette histoire je me suis tout de suite reconnu. J’ai contracté exactement la même maladie en 1982, quand j’avais trois mois. Comme le petit, je n’ai plus d’œil droit. Aujourd’hui j’ai 32 ans, je suis encore vivant et serai bientôt papa. Si j’ai vaincu ce cancer, Lissandre le vaincra aussi."

Pour faire un don : www.donner-la-main.org


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter