Lyon : la bagarre bascule dans l'horreur

Lyon : la bagarre bascule dans l'horreur

FAIT DIVERS – Dimanche matin vers 9 heures des fêtards en sont venus au main à Lyon, sur le quai Saint-Vincent, dans le Ier arrondissement. Deux groupes se sont affrontés jusqu'à ce qu'un individu décide de renverser délibérément une jeune femme et de lui écraser les jambes à deux reprises.

L'after à très mal tourné. Dimanche matin vers 9 heures, à la sortie d'une boîte de nuit, le ton monte entre deux groupes de jeunes. Trois hommes originaires de Villeurbanne et un autre accompagné de deux jeunes femmes s'invectivent. Très vite les protagonistes en viennent aux mains mais sont rapidement séparés par l'intervention des agents de sécurité et de la police, selon nos confrères du site d'information Lyon Mag .

Traces de sang sur la voiture

Mais la violence ne va pas s'arrêter là. L'un des Villeurbanais est bien décidé à conduire une véritable expédition punitive. Ainsi après avoir attendu le groupe adverse et l'avoir repéré, au volant de sa voiture il décide de renverser l'une des jeunes femmes. Déséquilibrée, cette dernière tombe au sol, et devant les yeux horrifiés des témoins de la scène, son agresseur lui roule sur les jambes à deux reprises en faisant notamment une marche arrière pour s'assurer que sa victime reste sous les roues de son véhicule.

La victime âgée de 25 ans a été transportée dans un état grave à l'hôpital Edouard-Herriot où elle a été opérée. Son agresseur, quant à lui, a pris la fuite et est toujours activement recherché par la police. Les deux individus qui l'accompagnaient ont été appréhendés et le véhicule du suspect a été retrouvé : il portait encore des traces de sang. 

LIRE AUSSI >> Lyon : il écrase accidentellement sa femme avec sa voiture

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 48.000 contaminations en 24 heures, en hausse de 55% sur une semaine

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.