Lyon : le service d'autopartage Citiz succède à Autolib'

Lyon : le service d'autopartage Citiz succède à Autolib'

France
DirectLCI
TRANSPORTS – Depuis ce mardi, le service d'autopartage lyonnais Autolib' a officiellement laissé la place à Citiz. Lequel débarque avec quelques nouveautés.

Autolib' est mort, vive Citiz  ! Depuis ce mardi, le service d’autopartage lyonnais a un nouveau nom. Contraint d'en changer après avoir été attaquée en justice pour concurrence déloyale par Europcar , la société Lyon Parc Auto (LPA), qui gérait Autolib', compte bien profiter de ce nouveau départ pour gagner en notoriété.

"Bien que nous soyons davantage complémentaires que concurrents, l'arrivée de Bluely (le service de voitures électrique en autopartage du groupe Bolloré en place à Lyon depuis octobre 2013, ndlr) nous a noyés. Nous n'arrivions plus à exister, admet Louis Pelaez, le président de LPA. En 2014, nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 870 000 euros et connu un déficit de l'ordre de 300 000 euros."

Nouvelles stations

Afin de redresser la barre et de retrouver une place au soleil, le système d'autopartage lyonnais - qui compte à ce jour 1 200 abonnés et 95 véhicules de toutes tailles - propose plusieurs nouveautés par rapport à feu Autolib' : quatre nouvelles stations sont ainsi mises en service cette semaine (Saxe-Gambetta et Albert-Thomas à Lyon dès ce mardi, Villefranche Mairie et Villefranche Gare ce jeudi), une application pour smartphones et tablettes a été créée, et il n'est plus nécessaire de s'abonner pour bénéficier du service.

Enfin, trois autres stations devraient voir le jour prochainement (à Bron Centre, La Doua et Tassin). "L'objectif est d'arriver à l'équilibre d'ici trois ans", ajoute Louis Pelaez, qui vise la barre des 3 000 adhérents à moyen terme.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter