Lyon : un attentat évité de justesse en septembre ?

FRANCE

FAIT DIVERS – Deux frères habitant Vaulx-en-Velin ont été interpellés en septembre dernier. La police estime que les suspects étaient sur le point de passer à l'acte.

La région lyonnaise a-t-elle évité le pire ? Dans son édition du jour, le journal Le Progrès révèle que la police est convaincue d'avoir, au mois de septembre dernier, déjoué un attentat imminent. Après l'interpellation de deux frères habitant Vaulx-en-Velin, les enquêteurs ont en effet découvert une tenue de camouflage, des gilets de police, une caméra miniature, un talkie-walkie, des gants et des cagoules chez l'un, et trouvé une Kalachnikov, des munitions, un gyrophare, une sirène, et un brouilleur d’ondes chez l'autre.

La télévision, elle, restait allumée sur l’emblème noir de l’État islamique . D'après le quotidien régional, une conversation téléphonique datant du 5 septembre entre les deux suspects - affiliés au groupuscule "forsane alizza" - a mis la puce à l'oreille des forces de l'ordre.

EN SAVOIR +
>> Le carnaval de Nice visé par un attentat
>> Un projet d'attentat déjoué cet été en Ile-de-France

Quelle cible ?

La date du 16 septembre était d'ailleurs avancée, et ce de manière à peine voilée. ce jou-là, donc, les policiers ont tenté d'interpeller l'un des deux frères, sans succès. Les autorités craignent alors un passage à l'acte, mais l'homme, armé d'un revolver chargé, est finalement arrêté deux jours plus tard dans un taxiphone à Meyzieu, près de Lyon.

Si aucune cible n'a pu être clairement identifiée par les enquêteurs, la piste d'un attentat contre une soirée organisée par le conseil des institutions juives de France dans le bâtiment de la région Rhône-Alpes est avancée. D'autres sources évoquent différentes hypothèses, comme celle d'un braquage en préparation en vue de financer le djihad ou celle de faire sauter des gens avec une ceinture explosive.

A LIRE AUSSI >> Risques d'attentats à Lyon : les forces de l'ordre sur le qui-vive
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter