Lyon : "Violeur en série ou pas, je resterai vigilante"

Lyon : "Violeur en série ou pas, je resterai vigilante"

DirectLCI
REACTIONS – Sur les campus du huitième arrondissement, les jeunes femmes ne cachent pas leur satisfaction après l’arrestation de ce chauffeur de bus âgé de 36 ans.

Les partiels peuvent être abordés avec davantage de sérénité. Sur le site de la manufacture des tabacs de l’université Jean-Moulin Lyon-III, un sentiment de soulagement prédomine après l’arrestation du violeur en série présumé du VIIIème arrondissement . Ce chauffeur de bus, âgé de 36 ans s’en était pris à cinq jeunes femmes dont plusieurs étudiantes entre octobre 2012 et janvier 2013 .

"Mes copines et moi sommes rassurées, confie Victoria (20 ans), étudiante en droit. Nous n’entendions plus trop parler de cette affaire, alors nous nous demandions s’il était encore dans la nature. Sans y penser tous les soirs, nous savions que nous devions faire attention." Charlène, 22 ans, ne baissera pas la garde pour autant. "La police a mis du temps à le trouver, mais mieux vaut tard que jamais. De toute façon, violeur en série ou pas, je resterai méfiante car des détraqués, il y en a toujours."

Se méfier des réseaux sociaux

L’année dernière, l’affaire, très médiatisée, avait également pris une dimension supplémentaire sur les réseaux sociaux, où les rumeurs les plus folles avaient circulé. "On avait entendu dire qu’il préférait les blondes, qu’il faisait le sourire kabyle… (allégations démenties par la police, ndlr). Cela montre qu’il faut parfois se méfier des ragots, note Alexandra, étudiante à Lyon-I sur le domaine de Rockfeller."

Son amie Vanessa, elle, est particulièrement soulagée. "Je prends le tramway T2 tous les jours et de savoir qu’il rodait autour de cette ligne me fait froid dans le dos. Mais l’essentiel est qu’il ne fera plus de mal à personne."
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter