Mais qui en veut aux coqs du XV de France ?

Mais qui en veut aux coqs du XV de France ?

FAIT DIVERS – La supportrice qui lâchait les coqs sur les pelouses où jouait le XV de France fait face à une mystérieuse épidémie. Un prédateur a tué 35 de ses bêtes depuis le début du mois de janvier.

Mais qui en veut aux coqs de Mado? A 85 ans celle qui parcourait, il y a encore quelques années, les stades de l'Ovalie avec ses bêtes sous le bras pour les lâcher sur les pelouses où jouait l'équipe de France, voit ses animaux décimés un à un révèle La Dépêche du Midi.

Prénommés Spanghero ou Benazi, les volatiles faisaient la fierté et la joie de Mado Delpech qui n'hésitait pas à déjouer la vigilance des stadiers pour faire entrer ses protégés. Ils ont ainsi foulé le vert gazon de Twickenham , Lansdowe Road ou l'Arms Park de Murrayfield.

Un renard, une fouine ou une belette ...

Mais depuis quelques jours, les descendants de ces glorieux aînés sont menacés. 35 d'entre eux ont été décapités au cours des trois dernières semaines. Selon la retraitée, le "tueur" grimpe sur l'arbre où sont perchés les bêtes à plumes pour les décapiter. "Un jour j'en ai retrouvé onze tués d'un coup", se lamente la vieille dame qui a fait appel à la gendarmerie pour élucider le mystère.

Selon le voisinage, le prédateur pourrait prendre la forme d'une fouine, d'une belette ou d'un renard. Les enquêteurs poursuivent leurs investigations et espèrent bientôt "plaquer" ceux qui s'en prennent aux coqs de Mado!

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.