Manifestation anti-aéroport samedi à Nantes : à quelle mobilisation s’attendre ?

Manifestation anti-aéroport samedi à Nantes : à quelle mobilisation s’attendre ?

France
DirectLCI
TRANSPORT - Si les opposants refusent d’avancer un chiffre pour la manifestation contre Notre-Dame-des-Landes prévue samedi à Nantes, le rassemblement sera pourtant scruté par les tenants du projet.

Ils refusent d’avancer des chiffres. "On ne veut faire aucune spéculation. On veut juste montrer notre détermination et la vitalité de l’opposition", martèlent les opposants avant la manifestation, prévue samedi à partir de 13 heures à Nantes, contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes .

Le rassemblement sera donc "populaire, familial, intergénérationnel et festif", a affirmé Julien Durand, président de l'Acipa, association qui milite contre le projet. Pour eux, dans ce contexte de campagne municipale, il y a urgence à faire pression sur le gouvernement. "En théorie, les arrêtés signés par le préfet en décembre autorisent le premier coup de pioche n’importe quand. "

Des figures nationales attendues

Les opposants se contentent donc d’annoncer la présence de "plus de 250 tracteurs", représentant les agriculteurs anti-aéroport, venus des départements limitrophes. Ils indiquent également l’arrivée de 60 cars de toute la France, dont un tiers provenant de Bretagne. Des figures nationales, comme Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Philippe Poutou (NPA), ou José Bové ont annoncé leur présence. Le maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges, Christian Troadec, avait lui annoncé en décembre sa participation.

Reste que l’ampleur – ou non - de la mobilisation sera un indicateur susceptible d'être brandi par les pro-aéroport, qui voient dans cette manifestation "les derniers feux de la rampe" : "Ce sera sans doute l’une des dernières", estime Alain Mustière, président de l'association des Ailes pour l’Ouest. "Tous les recours ont été rejetés, l’Europe a validé le projet. Pour les Nantais, la messe est dite. Il a été prouvé que cette infrastructure est une nécessité."

Entre 13 500 et 40 000 personnes en novembre 2012

A chaque fois cependant, les opposants ont réussi à rassembler dans la rue. En mars 2012, une première grande manifestation nantaise avait rassemblé entre 3 000 à 10 000 personnes. Des incidents entre militants anti-capitalistes et forces de l'ordre avaient eu lieu après la dispersion du cortège. Le 24 novembre 2012 une autre manifestation, organisée alors que des opérations d'expulsions massives avaient lieu sur la Zone d'aménagement différée (Zad) depuis le 16 octobre 2012, avait rassemblé entre 3 200 et 8 000 personnes et s'était aussi terminée par des affrontements.

Le plus grand rassemblement anti-aéroport, qui a rassemblé entre 13 500 et 40 000 personnes, a eu lieu le 17 novembre 2012. Elle avait eu lieu en plein bocage, dans la zone du projet d'aéroport sur la commune de Notre-Dame-des-Landes. L'attention médiatique était alors à son maximum.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter