Manque de modération des contenus : YouTube, Facebook et Twitter assignés en justice

DirectLCI
Des tweets antisémites ou homophobes. Twitter, Facebook ou YouTube ne suppriment pas ou prou les contenus illicites, c'est ce que révèle une étude conjointe. Ces grands groupes se calqueraient sur une vision américaine de la liberté d'expression. Face au manque de transparence, SOS Racisme, l'Union des étudiants juifs de France et SOS Homophobie les assignent en justice.

Sur le même sujet

Lire et commenter