Manuel Valls : "L'essentiel dans ces moments là, c'est le respect de la parole engagée"

FRANCE
"Le président de la République, en responsabilité et en conscience, a considéré que c'est son engagement devant le Congrès et la nation qui devait être respecté." Contrairement aux annonces de la Garde des Sceaux et malgré les critiques de la gauche, le Premier ministre a confirmé ce mercredi "l'extension de la déchéance de la nationalité à tous les binationaux" nés Français condamnés pour acte de terrorisme.
Lire et commenter