Manuel Valls veut-il "faire disparaître la Bretagne" ?

Manuel Valls veut-il "faire disparaître la Bretagne" ?

DirectLCI
REGIONS – Manuel Valls, le Premier ministre, a annoncé en début de semaine sa volonté de diminuer le nombre de régions, provoquant l’inquiétude des associations bretonnes pour qui il "menace de faire disparaître la Bretagne."

La Bretagne est-elle en péril ? La déclaration en début de semaine du Premier ministre Manuel Valls de réduire de moitié le nombre de régions dès 2018, et de supprimer les conseils généraux en 2021 a suscité une levée de boucliers locaux, chez les associations bretonnes.

Pour le collectif 44=Breizh, qui milite pour le ralliement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, le gouvernement "menace de faire disparaître la Bretagne !" : "Le nouveau chef du gouvernement s'appuie sur un rapport qui préconise une France de 8 à 10 régions", analyse-t-il. "Autrement dit, le gouvernement privilégierait une région Grand Ouest, remettant clairement en cause l'existence administrative de la Bretagne." Pour 44=Breizh ce "Grand Ouest purement technocratique et sans légitimité démocratique" signerait "la dissolution pure et simple de la Bretagne". Le collectif demande une "consultation des populations concernées sur leur avenir institutionnel".

Une mobilisation prévue le 19 avril à Nantes

44-Breizh appelle enfin à la mobilisation pour la manifestation en faveur de la réunification, qui doit se tenir samedi 19 avril à Nantes. "D'ores et déjà, elle s'inscrit dans un mouvement d'opposition au Grand Ouest et pour une Assemblée de Bretagne à cinq départements", précise le collectif.

Côté institution, le président de région des Pays de la Loire Jacques Auxiette est lui plutôt favorable à la réunion des régions Pays de la Loire et Bretagne . Mais il a indiqué mercredi "ne pas partager les propositions du Premier ministre sur la nécessité de diminution du nombre de régions".

Selon un sondage, publié ce jeudi dans Presse-Océan, 63 % des habitants de Loire-Atlantique sont favorables à un rattachement du département à la Bretagne. Au niveau des Pays de la Loire, les Ligériens sont 48 % à y être favorables et 57 % des habitants de la région Bretagne se disent pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet