Marché de Noël : la chasse aux idées reçues avant le lancement

Marché de Noël : la chasse aux idées reçues avant le lancement

FRANCE
DirectLCI
COMMERCES – Le top départ est donné vendredi à 18 h 30 pour les illuminations et le lancement du marché de Noël, place Royale et place du Commerce à Nantes.

Nous ne sommes qu'en novembre, mais ça sent déjà les fêtes de fin d’année. Le marché de Noël est inauguré vendredi soir par la maire de Nantes Johanna Rolland. L’occasion de démonter quelques idées reçues.

Le marché de Noël accueille toujours les mêmes stands.
FAUX. Il y a bel et bien un turn-over. Sur les 117 exposants, environ 20% sont nouveaux, proposant macarons artisanaux, toupies en bois, ou encore produits à base de miel et bijoux ethniques. Chaque année, 2 A organisation , la société en charge de l’événement depuis 17 ans, reçoit des centaines de dossiers pour ce marché qui est le plus important du grand Ouest. Elle veille à ce qu'au miminum, un exposant sur 2 vienne de la région. Au total : 42 chalets proposeront des "cadeaux artisanaux" (santons, luminaires, guirlandes), 38 seront alimentaires (vin chaud, épices, produits régionaux, nougat…) et 37 seront orientés bijoux, mode et accessoire.

Le marché de Noël, ça coûte cher.
VRAI. La société 2 A loue la place à la mairie, et gère l’installation des chalets. En contrepartie, elle sous-loue les emplacements : environ 4 560 euros pour un chalet de 3 m sur 2, 5 280 euros pour un chalet de 4 m sur 2 et 8 040 euros pour 6 mètres de façade. Pour les commerçants sédentaires à Nantes, qui n'avaient pas jusqu'à cette année le droit d'ouvrir les dimanches avant Noël, il pouvait être stratégique d’avoir un emplacement dans ce marché très fréquenté, au côté des itinérants. "Mais il faut cibler l’emplacement, les produits qu’on va mettre", indique un vendeur de jouet. "J’ai ajusté mon offre au fur et à mesure, en proposant des petits jeux, à moins de 10 euros. Car au début, cela avait été un four." Cette année, l’autorisation pour les commerces du centre d’ouvrir les deux dimanches avant Noël pourrait cependant changer un peu la donne...

Le marché de Noël, ce n’est pas écolo.
FAUX. 286 ornements vont illuminer 73 rues, 80 arbres et le cours des 50-Otages. Ils seront allumés chaque jour, de 7 h à 9 h et de 17 h à 23 h 30, jusqu'à 1 h, le vendredi et samedi, jusqu’au 8 janvier. Ça va être Versailles à Nantes vendredi soir ! Pour autant, pas question de faire déraper le budget : malgré l’augmentation du nombre d’illuminations, la dépense énergétique est en baisse, de 15%. Depuis 7 ans, la Ville s’équipe en effet de diodes électroluminescentes, a baissé la puissance électrique de 40 kW à 34 kW cette année, et utilise un réseau séparé de l’éclairage public, qui permet de choisir les heures de fonctionnement. L’an dernier, le budget global était de 450 000 euros.
 

Lire et commenter