Marche républicaine : retour en image sur la mobilisation historique à Toulouse

Marche républicaine : retour en image sur la mobilisation historique à Toulouse

1/10 "Toulouse est Charlie" en message lumineux sur le fronton de l'hôtel de ville, sur les panneaux publicitaires, sur une grande banderole dans la station de métro Jean-Jaurès, depuis jeudi la ville de Toulouse rend hommage aux victimes de l'attentat dans d

DT/Metronews

2/10 Plus de 120.000 personnes ont défilé dans les rues de Toulouse en silence ce samedi. Une mobilisation historique et telle que le parcours de la marche a dû être allongé pour que la queue du cortège puisse aussi marcher. Tous ont rendu hommage aux 17 pers

Pascal Pavani/AFP

3/10 Enzo et Jonathan, deux frères de 21 et 23 ans, étaient là pour défendre "l'union du pays" et "lutter contre les amalgames".

DT/Metronews

4/10 Houda, 30 ans, étudiante en langues à l'Université Jean-Jaurès : "Je suis venue pour partager mes émotions et dire aux criminels qui assassinent la liberté d'expression que nous allons prendre la relève".

DT/Metronews

5/10 Irène, cette militante féministe toulousaine est venue munie de cette grande affiche pour défendre l'esprit "Charlie-Hebdo" : "j'aimais leur grossiereté, leur amour des femmes joyeux notamment chez Wolinski, et leur anti-conformisme".

DT/Metronews

6/10 Dans le cortège ils étaient nombreux à brandir des stylos. C'est devenu l'un des symboles de ces rassemblements républicains au même titre que le slogan "Je suis Charlie".

DT/Metronews

7/10 Les représentants des différents cultes, catholique, protestant, musulman, juif, bouddhiste, ont marché côté à côté dans le défilé toulousain, aux côtés des élus parmi lesquels figuraient les ministres Sylvia Pinel et Carle Delga, les parlementaires, le

DT/Metronews

8/10 Plus de 80 000 Toulousains se sont rassemblées dans le silence ce samedi après-midi pour un rassemblement républicain en hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo perpétrés mercredi.

DT/Metronews

9/10 Ce manifestant veut rendre hommage à Frédéric Boisseau, agent de maintenance parmi les premières victimes des frères Kouachi, tué à Charlie-Hebdo le 7 janvier. Selon ce jeune homme, "on a tendance à l'oublier".

DT/Metronews

10/10 Les joueurs du Stade toulousain ont aussi rendu hommage aux victimes des attentats et ont entonné une marseillaise avec le public du stade Ernest-Wallon à Toulouse pour la réception de La Rochelle dans le cadre de la 16e journée du Top14.

Pascal Pavani/AFP

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

SEPT À HUIT - Toujours remonté contre son époque, Gérard Lanvin met ses maux en chanson

Mia retrouvée saine et sauve : le récit de son enlèvement conçu comme "une opération militaire"

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Covid-19 : la Guadeloupe serre la vis face à une recrudescence du nombre de cas