"Mariages chinois" : après le suicide de Jean Germain, la ville de Tours est sous le choc

Mardi, au premier du procès de l’affaire dite des "mariages chinois", l'ancien maire de Tours et sénateur socialiste, Jean Germain, s’est donné la mort. Ce dernier ne supportait pas de devoir comparaître devant un tribunal pour des faits qu’il niait. Dans la ville qu’il a longtemps dirigée, c’est le choc. Une livre de condoléances est mis à la disposition des riverains pour quelques jours.
FRANCE

Mardi, au premier du procès de l’affaire dite des "mariages chinois", l'ancien maire de Tours et sénateur socialiste, Jean Germain, s’est donné la mort. Ce dernier ne supportait pas de devoir comparaître devant un tribunal pour des faits qu’il niait. Dans la ville qu’il a longtemps dirigée, c’est le choc. Une livre de condoléances est mis à la disposition des riverains pour quelques jours.
Lire et commenter