Maroc : "Je n'ai jamais voulu faire chanter qui que ce soit" raconte Catherine Graciet

France
DirectLCI
Eric Laurent et Catherine Graciet, les deux journalistes français soupçonnés d'avoir voulu faire chanter le royaume du Maroc en demandant trois millions d'euros, ont été mis en examen. Actuellement sous contrôle judiciaire, la journaliste a reconnu dans les pages du Parisien avoir eu "un excès de faiblesse".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter