Maroc : "Nous étions des gens à abattre" affirme le journaliste Eric Laurent

France
DirectLCI
Mis en examen, car soupçonné avec Catherine Graciet d'avoir voulu faire chanter le royaume du Maroc en demandant trois millions d'euros, Eric Laurent s'est défendu sur LCI. Il a estimé à l'antenne que sa consœur et lui-même étaient "des gens à abattre".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter