Marseille, capitale internationale du cirque

Marseille, capitale internationale du cirque

France
DirectLCI
Cirques, spectacles, ateliers… jusqu’au 22 février, Marseille et la région Paca vivent au rythme des chapiteaux.

Mais quel cirque ! Fomenté durant l’année Capitale de la culture, la biennale de l’art du cirque se déroule à Marseille et dans toute la région Paca jusqu’au 22 février. Entre acrobatie, magie, musique et clowns, le public familial est attendu nombreux. Présentation.

La biennale, c’est quoi ?

Jusqu’au 22 février, 60 compagnies jouent 260 représentations dans toute la région, de Marseille à Nice en passant par Aix-en-Provence, Arles, La Valette du Var, Cavaillon, Istres ou encore Martigues. Dans la cité phocéenne, six chapiteaux sont installés sur l’Esplanade du Mucem, qui accueille la majorité des spectacles, épaulée par la Friche-Belle-de-Mai. Une programmation éclectique où "se côtoient le contemporain, l’étrange, le magique, l’avant-gardisme et le burlesque", expliquent les organisateurs. Ceux-ci soulignent qu’un tiers des spectacles est à découvrir en avant-première.

Les temps forts

Ils sont vingt-deux en piste, tour à tour porteurs et voltigeurs. Animée par un esprit de fête et de liberté́, la Compagnie XY expérimente de nouveaux agrès comme la bascule pour se propulser et composer ainsi une multitude de tableaux vivants.
On savoure aussi le cirque dans toute sa créativité, comme celui de Gilles Cailleau, comédien, magicien, musicien, acrobate et passionné de littérature, qui raconte… trente-sept pièces de Shakespeare en un temps record.
Et pour mieux comprendre les prouesses techniques des artistes, des ateliers sont proposés aux enfants chaque week-end et durant les vacances de février. Pour, peut-être, éveiller certaines vocations.


Pour faire durer le plaisir

Chaque soir, ou entre deux représentations face au Mucem, le public se rassemble sous le Magic Mirror. Ce chapiteau façon cabaret, orné de miroirs vieux d’un siècle, permet au spectateur de prolonger le plaisir, se restaurer, assister à quelques numéros et côtoyer au plus près les artistes.
Enfin, pour le week-end de clôture (21-22 février), rendez-vous à la Friche. Les troubadours investissent les recoins du site pour réinventer et bousculer cet art ancestral. Show d’équilibristes, acrobaties, cavaliers, atelier de jonglerie et échanges avec les circassiens sont au programme de ce week-end de haute volée.

Programme des manifestations sur biennale-cirque.com

Tarifs : de 4 € à 28 €.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter