Marseille : des TER inaugurés sur fond de règlements de compte

FRANCE
TRANSPORTS – La SNCF et la Région Paca ont inauguré lundi les nouveaux TER qui seront en circulation dès mercredi. Une bonne nouvelle pour le confort des 105 000 usagers quotidiens, qui devront toutefois patienter avant de bénéficier d’un réseau 100 % fiable.

La région "botte" le train de la SNCF. A l’occasion de l’inauguration des nouvelles rames de TER en Provence-Alpes Côte d’Azur , le discours du président, Michel Vauzelle, a donné lieu, lundi, en gare Saint-Charles, à une séance de remontée de bretelles. En cause principalement : les retards accumulés ces derniers mois sur plusieurs lignes du réseau.

"Je ne peux accepter que l’on soit montré du doigt parce qu’un TER sur quatre est soit annulé soit en retard comme c’est actuellement le cas", a taclé le président PS de la Région, Michel Vauzelle, prenant à témoin le directeur régional de la SNCF , Philippe Bru.

Des rames plus modernes

Ce dernier est bien conscient des problèmes. "Il y a actuellement trois fois plus de travaux sur les lignes qu’il y a quatre ans, se défend-il tout, mettant en avant des difficultés "de maintenance sur un réseau saturé et vieillissant". Sans compter la hausse du nombre d'usagers. Selon Philippe Bru, certaines lignes sont surchargées et ne peuvent accueillir tout le monde à certaines heures".

D’ici à la fin de l’année, l'ouverture d'une troisième voie entre Marseille et Aubagne devrait permettre une meilleure rotation sur cette ligne empruntée chaque jour par 15 000 voyageurs.

Des travaux de modernisation auxquels s'ajoute l’arrivée des nouvelles rames, plus grandes, plus spacieuses et plus fiables que les anciennes, pouvant accueillir, sur deux niveaux, près de 1 000 personnes. Quelque 20 % du parc des TER en Paca en seront dotés. "C’est vrai qu’elles sont belles et agréables", lance Marc, un usager.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter