Marseille : la communauté algérienne à l'heure de la présidentielle

Marseille : la communauté algérienne à l'heure de la présidentielle

DirectLCI
ELECTIONS – Jusqu’à jeudi, le parc Chanot de Marseille accueille les électeurs Algériens de Marseille et du département. Près de 70 000 personnes sont appelées à voter pour les présidentielles en Algérie.

Carte d’électeur à la main, Yasmina se presse pour aller voter. "C’est où déjà ?", se demande-t-elle avant d’apercevoir les drapeaux algériens qui flottent à l’entrée du palais phocéen au parc Chanot. "Ah ça doit être là", se réjouit la jeune femme appelée comme 70 000 de ses compatriotes de Marseille et du département à voter pour les élections présidentielles d’Algérie . Dans un décor sobre orné de quelques affiches, les électeurs se répartissent dans les bureaux en fonction de leur lieu de résidence.

"Il y en a sept ouverts de 8 heures à 19 heures", indique un responsable. "Pour être sûr que tout le monde puisse venir, on a ouvert dès ce week-end et jusqu’à jeudi", précise-t-il à côté du média local, Radio Gazelle, faisant tous les quarts d’heure des flashs spéciale élections "On interroge des personnalités, des citoyens pour faire comprendre les enjeux", explique Richard, l’un des animateurs.

"C’est joué d’avance"

Secret de l’isoloir oblige, beaucoup d’électeurs ne souhaitent pas faire de commentaires sur leur vote. Plus de chances avec Fatima, Djamila et Farida rencontrées à l’entrée du palais. "On vote Bouteflika ", annoncent-elles fièrement. "Les opposants, je me méfie poursuit l’une d’entre elles, on ne sait pas ce qu’ils veulent. Au moins avec le président on a la sécurité au pays", assure-t-elle.

Changement de ton avec Kader. Venu avec son jeune fils, ce Marseillais redoute des élections "jouées d’avance". "Ici, il n’y a que des anciens qui votent pour Boutef’, estime-t-il. C’est un problème car il est âgé et malade", dit-il avant d’être contredit d’un "ce n’est pas vrai" par un autre électeur venu à sa rencontre. Mais la conversation coupe court. S’estimant "bien seul", Kader préfère repartir.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter