Marseille : la recherche d’emploi se fait au cœur des quartiers

Marseille : la recherche d’emploi se fait au cœur des quartiers

France
DirectLCI
ECONOMIE – Dès la fin du mois de janvier, des permanences de Pôle emploi vont s’ouvrir dans différentes Centre Communal d’Action Social de Marseille. Une action inédite pour faciliter les recherches d’emploi dans les quartiers.

Le lieu ne rime pas forcément avec recherche d’emploi. La présence de guetteurs, capuche sur la tête au pied de l’immeuble, illustre d’ailleurs un chômage qui atteint ici des records dans le quartier de Frais- Vallon, situé dans le XIIIe arrondissement de Marseille.

C’est pourtant là, au sein du Centre communal d’action sociale (CCAS), en plein cœur du quartier, que Pôle emploi mène une action inédite. Une fois par semaine, à raison d’une demi-journée, des agents viendront en personne dans ces structures bien connues par les habitants, pour conseiller ceux qui n’ont plus d’activité, voire déconnectés de toute recherche.

"L’idée n’est pas de placarder des offres d’emploi sur les murs du CCAS, précise Jérôme Marchand-Arvier, directeur régional adjoint de Pôle emploi. Le but est de conseiller en fonction du profil et d’orienter vers ou tel ou tel dispositif. Cette structure peut servir de point d’entrée", assure-t-il.

Un accueil de dispositif mitigé

Présent lors de l’inauguration de la permanence de Frais-Vallon, le préfet, Michel Cadot se félicite de voir la concrétisation d’une des annonces faites par le Premier ministre en novembre dernier sur le thème de l’emploi à Marseille : "Le CCAS est un lieu familier pour les habitants du quartier. Une proximité qui facilite la démarche vers l’emploi."

"Avec nos réseaux, nous pouvons être efficaces pour informer les habitants de l’existence de ces permanences d’emploi", ajoute à ses côtés, Eric Serre, dont le CCAS de La Garde bénéficie du même dispositif. D’ici la fin de l’année, une trentaine de permanences seront créées à Marseille.

"Ça part d’une bonne intention, mais je n’y crois pas", juge Smahila, un jeune de 22 ans. Au chômage depuis trois ans, il ne comprend pas bien ce que ce dispositif va lui apporter. "Si c’est pour me montrer comment marche le site Internet de Pôle emploi, merci, je le sais déjà. C’est bien de nous guider, mais s’il n’y a pas d’emplois à la clé, à quoi ça sert ?"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter