Marseille : la vague bleue gagne la communauté urbaine

Marseille : la vague bleue gagne la communauté urbaine

DirectLCI
POLITIQUE - La présidence de la communauté urbaine de Marseille, ravie il y a six ans contre toute attente par le socialiste Eugène Caselli, est repassée lundi aux mains de l'UMP, à la faveur d'une large victoire du député Guy Teissier.

Pas de coup de théâtre cette fois-ci. Avec 90 voix pour lui, 31 pour son adversaire et 16 bulletins blancs, l’UMP Guy Teissier, maire du 5ème secteur de Marseille, a remporté lundi, la présidence de la communauté urbaine, Marseille Provence Métropole. Une élection sans surprise comparée à 2008, où le candidat de la majorité municipale, Renaud Muselier, s’était fait coiffer au poteau par le socialiste Eugène Caselli.

La faute à des reports de voix de certains élus UMP envers le PS pour sanctionner Jean-Claude Gaudin, tout juste élu à cette époque à la tête de la mairie de Marseille. Mais en 2014, le contexte est différent. Guy Teissier, 69 ans, bénéficie d’une large majorité. Les socialistes eux n’avaient pas présenté de candidat. Patrick Mennucci n’était d’ailleurs pas présent dans l’hémicycle ce lundi.

De large compétence

Sitôt élu, Guy Teissier a promis de réduire ses indemnités et d'engager un audit sur les comptes de la communauté urbaine. Une structure importante dans la vie de Marseillais et des communes avoisinantes car elle a autorité sur les transports, l'urbanisme, la distribution de l'eau ou encore le traitement des déchets . Un pouvoir bientôt étendu avec la création de la future métropole en janvier 2014. Marseille Provence Métropole sera d’ailleurs absorbée par la nouvelle entité.

Conscient de la fronde de la plupart des maires du département pour ce projet, le nouveau président de MPM s’est voulu rassurant. "J'y suis favorable car nous devons unir nos forces dans un contexte de concurrence exacerbée, (...) mais elle doit se garder de trop éloigner les pouvoirs de décision de ceux d'exécution. Dès lors, je conçois mon rôle comme celui d'un négociateur tenace des intérêts des habitants des 18 communes".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter