Marseille : le chat torturé "mal en point", son bourreau en prison

Marseille : le chat torturé "mal en point", son bourreau en prison

France
DirectLCI
CRUAUTE - Oscar est mal en point, mais il n'est pas à l'agonie. Avec un peu de chance, le chaton retrouvera son foyer dès aujourd'hui. Le jeune homme qui s'est filmé le lançant contre un mur dort en prison jusqu'à son procès.

Sans parler des défenseurs des animaux, telle la Fondation Bardot, des milliers de Français ont été révoltés par les images diffusées sur le Net d'un jeune homme tenant un chat par le collet et le projetant contre un mur. Ils se réjouiront d'apprendre qu'au lendemain de l'arrestation du présumé bourreau, incarcéré à Marseille en attendant son procès en comparution immédiate, la victime a été retrouvée, en vie. Le chat est "mal en point", mais bien vivant. Ceux qui ont vu la violence de la vidéo partagée sur Facebook par un certain "Farid de la Morlette", n'en espéraient sans doute pas tant.

La "famille" du chaton identifiée

A la cité de la Maurelette, au nord de Marseille, dans une famille comportant trois enfants âgés de six mois à quatre ans, cela faisait quinze jours que le père, Majid, ne savait plus quoi répondre à ses fils, inquiets du sort d'Oscar, un chaton de cinq mois disparu depuis deux semaines. Grâce à la mobilisation sur les réseaux sociaux et dans le quartier, et grâce à l'appel lancé par La Provence mentionnant leur téléphone, l'animal devrait rapidement retrouver son foyer. Du moins si son sauveur le veut bien...

Le chat moribond a été recueilli par un homme "amoureux des animaux qui l'a trouvé, la patte cassée, assez mal en point", a raconté le père de famille au Parisien . Ce monsieur qui a pris soin de lui sans avoir les moyens de le confier au vétérinaire "dont il aurait vraiment besoin", a retrouvé la trace de la famille en lisant le quotidien régional. Il a pris contact, mais ne semblait pas totalement décidé à rendre l'animal.

Le bourreau en prison

"Le problème, c'est que ce monsieur doute de notre sincérité, il n'est pas sûr que nous soyons vraiment les propriétaires d'Oscar et veut voir si le chat reconnaît mes enfants" a dit Majid, qui s'est bien gardé de montrer l'horrible film à ses enfants, mais l'a lui-même vu et est convaincu qu'il s'agit de leur chaton. Il n'y a hélas ni tatouage ni carnet vétérinaire pour en attester. "J'ai juste peur que le chat soit un peu traumatisé et qu'il ne nous reconnaisse pas" a confié Majid, s'efforçant de croire à une heureuse issue. On le lui souhaite. Aussi sûr que sur Facebook, quelque 140.000 signataires souhaitent que le présumé tortionnaire âgé de 25 ans, soit condamné pour "sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux". Si tel était le cas, il pourrait écoper de deux ans de prison et de 30.000 euros d'amende. Présenté samedi au parquet, il sera jugé dès lundi en comparution immédiate.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter