Marseille : les secrets du château d’If enfin percés ?

Marseille : les secrets du château d’If enfin percés ?

ARCHEOLOGIE – Pour la première fois, des fouilles archéologiques vont être menées sur le fort du château d’If. Trois semaines d’investigations pour tenter de mieux comprendre ce lieu rendu célèbre par Alexandre Dumas et son Comte de Monte-Cristo.

C’est l’un des sites les plus connus de Marseille. Posé sur un îlot en mer Méditerranée, le château d’If, rendu célèbre par Le Comte de Monte-Cristo, n’a pourtant pas encore livré tous ses mystères. Du moins son sous-sol, jamais fouillé jusqu’à présent. Ce sera chose faite grâce aux archéologues de l’ Inrap  (Institut national de recherches archéologiques préventives), qui vont explorer le site trois semaines durant, avant le début des travaux qui doivent faciliter l’accès du lieu aux touristes.

Munis de pioches et de pelleteuses, les chercheurs vont inspecter près de 10 % de la surface du château, "là où il n’y pas de rochers", précise Xavier Delestre, du service régional de l’archéologie. Ces zones de remblais réservent peut-être des surprises. "On sait par exemple qu’il y avait une chapelle, dont on n’a plus de traces visibles, indique Stéphane Tzortzis, de la Drac [Direction régionale des affaires culturelles], mais aussi un magasin à poudre et des constructions militaires".

Un transport par hélicoptère

Casquette de scientifique oblige, Xavier Delestre insiste, lui, sur un point : "En identifiant la nature des sols du château, on caractérise son occupation". Forteresse militaire puis château-prison au XVIe siècle, le fameux rocher "avait peut-être une autre utilité auparavant". "Ça tue la poésie liée au roman de Dumas mais on recherche la vérité historique", poursuit-il dans le vacarme d’un hélicoptère Super Puma de l’armée de l’air.

Scène surréaliste, ce dernier transporte au bout d’un câble une pelleteuse de 2,5 tonnes. "C’est le seul moyen de l’acheminer jusqu'ici car ça ne passe pas entre les portes du château", indique le pilote, le capitaine Vincent Duvillard. Aussitôt posé, l’engin est pris en mains par les chercheurs de l’Inrap. Pas de temps à perdre. En trois semaines, ils ont plusieurs siècles à remonter.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : des soldats israéliens pénètrent dans la bande de Gaza

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

En Israël, un climat insurrectionnel qui inquiète au plus au point

EN DIRECT - Covid-19 : Joe Biden salue un "grand jour" dans la lutte contre la pandémie

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.