Marseille, nouvelle destination tendance ?

Marseille, nouvelle destination tendance ?

DirectLCI
TOURISME - Depuis un an, la ville de Marseille est régulièrement distinguée par des médias étrangers pour son côté tendance. Simple effet de loupe ? Ou véritable changement ? Les chiffres du tourisme témoignent en attendant d'une plus forte fréquentation.

Il n’y a pas à dire, la Cité phocéenne à la cote. Après le New York Times qui place Marseille en 2e place des incontournables 2013 ou encore le site Internet Trivago, le WallPaper magazine , spécialisé dans le design, l'architecture ou encore l'art, vient de distinguer la ville en lui décernant le titre de  "best city ". Des distinctions internationales qui tordent le cou à son image de capitale française du crime. Campagne électorale oblige, la municipalité en place ne manque d’ailleurs pas de mettre en avant ces articles élogieux.

Simple effet-loupe grâce à la capitale européenne de la culture ? Ou véritable tendance ? A l’office du tourisme des Bouches-du-Rhône, on n’hésite pas à dire que les Européens savent désormais placer Marseille sur une carte. Autre indice qui ne trompe pas : la durée des séjours dans la seconde ville de France se prolonge. "Avant les touristes étaient seulement de passage pour prendre l’avion ou le bateau, nous constatons désormais que les temps de séjour sont plus conséquents", indique-t-on.

La plus citée dans les médias

Une reconnaissance à l’échelle européenne et internationale difficile à expliquer mais il semble que l’écho médiatique de Marseille Provence 2013 ait joué un rôle clé dans ce changement. Par exemple, de janvier à juillet 2013, près de 462 articles nationaux et internationaux ont été rédigés chaque mois sur la capitale européenne de la culture. Le pic de citations sur l’événement culturel concerne le mois de juin avec notamment l’inauguration du MuCEM.

Autre chiffre témoignant de l’attrait de l’étranger pour Marseille : selon l’INSEE, près de 3 % de touristes étrangers ont fréquenté le département et notamment Marseille. 70 % de cette clientèle est européenne et vient majoritairement d’Allemagne, d’Italie, de Grande-Bretagne, de Belgique, d’Espagne et de Suisse. Même si Marseille n’est pas encore Paris, près d’un visiteur sur 10 l’an passé était originaire des Etats-Unis et d’Asie.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter