Meeting de Génération Identitaire à Villeurbanne : le préfet porte plainte

Meeting de Génération Identitaire à Villeurbanne : le préfet porte plainte

DirectLCI
JUSTICE - Le préfet de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, a décidé de déposer plainte suite aux insultes et aux menaces de mort dont la conseillère municipale villeurbannaise Zémorda Khelifi a été la cible. L'élue avait en effet demandé l'interdiction du meeting de l'organisation d'extrême droite Génération Identitaire, qui doit se rassembler ce samedi à Villeurbanne autour de la thématique "Ici c'est Lyon, pas l'Algérie !".

L'affaire prend encore plus d'ampleur. Le préfet de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, a décidé de porter plainte suite aux insultes et aux menaces de mort dont la conseillère municipale villeurbannaise Zémorda Khelifi a été la cible ces derniers jours.

L'élue avait en effet demandé l'interdiction du meeting de l'organisation d'extrême droite Génération Identitaire , qui doit se rassembler ce samedi à Villeurbanne autour de la thématique "Ici c'est Lyon, pas l'Algérie !".

"Teneur inadmissible et révoltante de ces attaques racistes"

Dans un courriel anonyme, Zémorda Khelifi est notamment traitée de "sale Arabe". "Tu vas quitter la France ou tu vas mourir ! Nous remplirons ta sale bouche d'arabe avec du porc", ajoute le texte.

"Considérant la teneur inadmissible et révoltante de ces attaques racistes, qui tombent sous le coup de la Loi, Jean-François Carenco a décidé de porter plainte au titre de l'article 40 du code de procédure pénale, indique la préfecture dans un communiqué. Si ces menaces sont lâches et anonymes, il est difficile de ne pas les rapprocher de l'organisation, le samedi 21 février, d'un rassemblement du groupuscule d'extrême droite 'Génération identitaire' portant sur le thème 'ici c'est Lyon, pas l'Algérie'".
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter