Mères porteuses : Nicolas Dupont Aignan et Mimie Mathy, tacles et contre-attaque

Mères porteuses : Nicolas Dupont Aignan et Mimie Mathy, tacles et contre-attaque

France
DirectLCI
RECADRAGE - La guerre est déclarée entre Mimie Mathy et Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France a fustigé un épisode de Joséphine Ange Gardien évoquant la condition des mères porteuses. La comédienne n'a pas apprécié et lui a fait savoir ce vendredi sur Twitter.

Twitter est en ébullition. Nicolas Dupont-Aignan s'en est pris à "Joséphine Ange Gardien", l'une des séries les plus populaires du PAF et sur un sujet, ô combien sensible, celui de la gestation pour autrui. Il n'en fallait pas plus pour déclencher la colère de Mimie Mathy. Les deux intéressés se livrent depuis mercredi à un échange de tweets assassins, avec les internautes pour témoins.


Mercredi soir, NT1 rediffusait un épisode de la série, datant de 2011, et relatant l'histoire d'une jeune mère porteuse qui refusait finalement de laisser son bébé. Parmi les 1,1 million de téléspectateurs ce soir-là, un certain Nicolas Dupont-Aignan, qui a trouvé de bon augure de faire de cette fiction populaire un argument politique pour s'opposer à la GPA. Le député de l'Essonne s'est en effet empressé de tweeter son "émotion" dénonçant un "nouvel esclavage des femmes".

Un tweet qui a fait réagir et sourire certains internautes.

Merci à tous de ne pas faire l’amalgameMimi Mathy

La comédienne Mimie Mathy, qui interprète le rôle de Joséphine depuis près de 20 ans, n'a pas eu envie de rire et l'a fait savoir ce vendredi sur le même réseau social en condamnant les propos du Président de Debout le France. "Au secours! Je découvre avec stupéfaction que Nicolas Dupont-Aignan s’appuie sur un épisode de Joséphine, ange gardien pour twitter sur le problème des mères porteuses", a-t-elle écrit. "Je ne tiens en aucun cas à être associée à cet homme politique capable de faire un pacte avec le Front National au moment des élections présidentielles. Merci à tous de ne pas faire l’amalgame".

On aurait pu en rester là, mais Nicolas Dupont-Aignan a décidé de ne pas s'en laisser conter en contre-attaquant dans l'après-midi. D'abord, en parlant du cachet de l'actrice pour chaque épisode de "Joséphine, ange gardien", puis en faisant allusion à (ses) "11 millions d'électeurs" (ndrl : ceux de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle).

Il n'en fallait pas plus pour que les internautes se déchaînent prenant le Président de Debout la France à son propre jeu.

On attend à présent la réponse de la bergère au berger...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter